L’utilité des appareils de diagnostic OBD2

Publié par Evgeny Veselovtsev le

L’utilité des appareils de diagnostic OBD2

Le voyant moteur qui reste allumé sur le tableau de bord après le démarrage de la voiture peut indiquer différents types de problèmes au niveau de la motorisation. Cela peut traduire une panne du système d’injection, un problème d’allumage ou un dysfonctionnement du dispositif antipollution. La seule solution pour identifier la source du problème est de se servir d’un appareil diagnostic OBD2.

Qu’est-ce qu’un appareil de diagnostic OBD2 ?

Les modèles de véhicule récents, conçus à partir des années 2000, disposent d’un moteur thermique avec un système de diagnostic embarqué (On Board Diagnostic : OBD). Ce système permet le contrôle du fonctionnement des composants électroniques du moteur afin de gérer la production de gaz nocif et notamment la vérification du taux d’émission de polluants provenant de l’échappement. Le système OBD a été instauré aux USA, en 1985, dans le cadre de la réglementation visant à maîtriser de manière optimale le taux de polluants émis par les véhicules en circulation. Plus tard, vers le milieu des années 1990, les États-Unis ont imposé l’intégration d’un système OBD2 sur tous les modèles de voiture mis en vente sur le territoire nord-américain. La plupart des véhicules récents sont dotés de l’interface OBD2. Le dispositif standardisé OBD2 permet une lecture en temps réel des codes d’erreur (Diagnostic Trouble Codes : DTC) émise par les composants informatiques embarqués et de décrypter, par la même occasion, les données générées par les capteurs fixés au niveau des calculateurs de bord.

L’appareil diagnostic OBD2 est l’équipement qui permet de déchiffrer les informations émanant des différents éléments électroniques du véhicule.

Diagnostic embarqué OBD2

Le fonctionnement de l’appareil de diagnostic OBD2

Il existe 2 types d’appareils diagnostic OBD2, qui diffèrent dans leur présentation et leur fonctionnement :

  • L’appareil de diagnostic universel autonome : se présente sous la forme d’un boîtier pourvu d’un écran et d’au moins 4 boutons de commande. Ce type d’outil de diagnostic se branche au niveau du connecteur OBD2 du véhicule, situé près du volant, et décrypte les données informatiques générées par les composants électroniques de la voiture. Une fois le traitement achevé, la source du dysfonctionnement s’affiche directement sur l’écran.
  • L’équipement de diagnostic, plus compact et plus moderne, se présente sous la forme d’une clé USB. On distingue deux types d’appareils de diagnostic compact : l’outil de diagnostic relié à un ordinateur par un câble et l’appareil intégrant une connexion sans fil WIFI ou Bluetooth, permettant une liaison avec différents types d’appareils : ordinateur, smartphone, tablette. Ces appareils de diagnostic sont livrés avec une application ou un logiciel spécifique. Une fois l’équipement branché au connecteur OBD2, il suffit de démarrer la voiture pour permettre au boitier de recueillir les informations et de les envoyer à l’ordinateur ou l’appareil mobile pour que le logiciel effectue le décryptage. Les résultats du scan s’affichent dans le logiciel ou l’application.

En plus de déchiffrer les données informatiques, les appareils de diagnostic OBD2 effacent les codes d’erreurs générés par les éléments électroniques (DTC). Lorsque les codes d’erreur sont supprimés, le voyant du tableau de bord qui signale la présence d’une anomalie éteinte.

Produit lié à cet article

Liquid error (product-form-2 line 13): product form must be given a product
Voir le produit

← Article précédent Article suivant →